95401608738
Blog AVG Signal Sécurité Astuces Qu’est que la blockchain et comment fonctionne-t-elle ?
Signal-What-Is-Blockchain-_-How-Does-It-Work-Hero

Écrit par Anthony Freda
Publié le 11 November 2022

Qu’est-ce que la technologie blockchain ?

La technologie blockchain est un système d’enregistrement et de distribution de données décentralisé et transparent, où chaque nouvelle entrée est immédiatement visible dans chaque copie du grand livre. L’authenticité de chaque entrée est garantie par un système complexe de consensus. Vous ne pouvez pas modifier les données déjà enregistrées, car l’enregistrement en question se trouve également dans les autres copies du grand livre, qui se comptent en milliards. La technologie blockchain pourrait perturber certains secteurs comme la finance, la santé et la cybersécurité.

Cet article contient :

    La blockchain fait appel à la fois au chiffrement et à la distribution des données pour faire en sorte que chaque transaction figurant dans le grand livre puisse être vérifiée et consultable par d’autres. Quelle que soit la personne qui le consulte, le grand livre montre toujours la même chose : un ensemble transparent de données. Dans le domaine de la finance, la technologie blockchain permet aux personnes autorisées à consulter le grand livre de voir la liste de tous les actifs, à qui ils appartiennent ainsi que toutes les transactions effectuées.

    Définition simple de la blockchain

    Une blockchain est un enregistrement de données décentralisé qui est constamment mis à jour, si bien que toutes les personnes qui consultent la blockchain à un moment donné voient exactement les mêmes données. Le chiffrement complexe garantit que les données nouvellement ajoutées sont les mêmes pour toutes les personnes qui consultent le grand livre d’une blockchain. La valeur des cryptomonnaies est issue en grande partie du système décentralisé et transparent d’enregistrement de données de la blockchain.

    Pourquoi la blockchain est-elle importante ?

    La blockchain est importante dans le sens où elle simplifie les activités commerciales, empêchant la corruption ou les interférences institutionnelles. L’enregistrement permanent des paiements est universellement accessible et vérifiable, ce qui réduit les risques d’erreurs humaines et d’exploitation. La technologie blockchain est plus rapide, plus économique et infalsifiable – contrairement aux institutions financières traditionnelles.

    Comment fonctionne la blockchain ?

    La blockchain enregistre une transaction horodatée, produisant une signature numérique chiffrée et exploitant la puissance de calcul du réseau pour vérifier la signature chiffrée. La vérification se fait par « preuve de travail », c’est-à-dire quand un ordinateur a un problème complexe à résoudre.

    Chaque bloc est lié au bloc précédent de la chaîne par un problème mathématique hypercomplexe en rapport avec les données du bloc précédent. Le « hachage » du bloc précédent – en gros, la solution au problème – est inclus dans le nouveau bloc, avec un enregistrement de toutes les dernières transactions exécutées depuis l’ajout du dernier bloc (délai qui se compte généralement en minutes ou en heures). Les autres ordinateurs de la blockchain contrôlent la précision du hachage et vérifient la validité du nouveau bloc.

    La blockchain enregistre des transactions de vérification dans un grand livre.Chaque bloc de la chaîne est lié au bloc précédent par des problèmes mathématiques complexes.

    Décentralisation de la blockchain

    La décentralisation signifie qu’il n’y a pas de signal, d’autorité centralisée qui prend des décisions ou qui contrôle les actifs. Du fait de la nature distribuée de la blockchain, chaque participant dispose du même niveau d’accès que les autres. Cela signifie que personne ne peut obtenir un pouvoir individuel suffisant pour compromettre l’utilisation collective de la technologie.

    Différence entre la blockchain et le Bitcoin

    La blockchain se différencie du Bitcoin par le fait que la blockchain est la technologie ou le système par lequel sont enregistrées les données qui sont mises à jour de façon dynamique sans aucun risque de contrefaçon. De son côté, le Bitcoin est une cryptomonnaie dont les transactions sont enregistrées à l’aide de la technologie blockchain.

    La blockchain est la technologie ; la cryptomonnaie (p. ex. le Bitcoin) est l’application.

    L’utilisation du Bitcoin n’aurait pas été possible sans la blockchain. Mais la technologie blockchain a été conçue pour préserver l’intégrité de la monnaie, pas une position ou une situation spécifique. Par exemple, la sécurité de votre portefeuille de cryptomonnaies dépend de nombreux autres facteurs, et vous devez passer un peu de temps à les analyser avant d’investir dans une cryptomonnaie.

    À quelles fins la technologie blockchain est-elle utilisée ?

    La blockchain présente un grand nombre d’utilisations et d’applications dans divers secteurs d’activité. La nature immuable de la blockchain est un atout non seulement pour l’argent virtuel, mais aussi pour la tenue de registres en général.

    Finance

    Le fait qu’il n’existe pas d’autorité centralisée dans une blockchain signifie que l’argent peut être échangé en toute circonstance. Les banques traditionnelles peuvent être vulnérables aux violations de données, aux problèmes de confidentialité, aux décisions des banques centrales et aux régimes instables. La technologie blockchain évite ces problèmes tout en rendant inutile le recours à un tiers pour superviser ou traiter les transactions. Dans une blockchain, les transactions se font directement entre deux parties et aboutissent en quelques minutes.

    Bien que cela semble miraculeux, des problèmes peuvent survenir avec les logiciels conçus autour de la blockchain, surtout si l’on considère les différentes infrastructures de cryptomonnaies. Pour atténuer le risque, identifiez la plateforme de cryptomonnaies la mieux adaptée à votre cas.

    Santé

    La santé est un exemple de secteur où la blockchain est utilisée pour des raisons autres que financières. Les dossiers médicaux peuvent être stockés via la blockchain où ils ne seront jamais modifiés ou falsifiés. Cependant, les professionnels de la santé doivent prendre des précautions supplémentaires au moment de consigner les antécédents médicaux de leurs patients afin de réduire les risques de faute professionnel pour cause d’informations inexactes qu’il ne serait pas possible de corriger par la suite.

    Registres de biens

    Il est également possible d’enregistrer un acte de propriété dans la blockchain, qui constitue alors un document officiel de propriété foncière qui ne peut pas être falsifié. Avec la blockchain, il n’est plus nécessaire de mettre la main sur les documents physiques de la propriété, et une vente peut se faire directement entre l’acheteur et le vendeur.

    Chaîne logistique

    Les fournisseurs peuvent se servir de la blockchain pour enregistrer la provenance des articles qu’ils ont achetés et mettre cette information à la disposition de tous. L’authenticité du produit peut toujours être vérifiée, tout comme les labels approuvés comme Commerce équitable, Local et Biologique.

    Types de réseaux de blockchain

    Il existe diverses mises en œuvre de la blockchain, et une entreprise peut préférer un type de blockchain plutôt qu’un autre en fonction de l’utilisation qu’elle en fait.

    Réseaux de blockchain publics

    Les réseaux de blockchain publics fonctionnent comme des bases de données publiques sur des logiciels open source, ce qui signifie que quiconque disposant d’une connexion Internet peut consulter l’historique des transactions d’un réseau. Ces plateformes de blockchain assurent leur intégrité par le chiffrement et la « preuve de travail » – processus qui vérifie les transactions les plus récentes.

    Les blockchains publiques sont surtout utilisées pour l’échange et le minage de cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Litecoin, etc.). Contrairement à une idée reçue, les réseaux de blockchain comme Bitcoin ne sont pas anonymes ; ils sont uniquement confidentiels. Lorsqu’un utilisateur effectue une transaction publique, son code unique (ou clé publique) est enregistré dans la blockchain. Ses informations personnelles ne le sont pas.

    En revanche, si une personne a par le passé acheté des bitcoins sur une plateforme de cryptomonnaies qui nécessite une identification, l’identité de la personne est liée à son adresse de blockchain par défaut.

    Réseaux de blockchain privés

    Les réseaux de blockchain privés sont exploités sur des réseaux fermés et sont généralement plus indiqués pour les entreprises et les organisations privées. C’est l’autorité ou le propriétaire qui décide qui peut être membre du réseau de blockchain et de quels droits ils disposent. Cependant, les réseaux de blockchain privés ne sont qu’en partie décentralisés, car il existe des restrictions d’accès.

    Ripple, le réseau d’échange de monnaies numériques pour entreprises, est un exemple de blockchain privée. Les entreprises qui utilisent des blockchains privées peuvent aussi personnaliser leurs préférences d’accessibilité et d’autorisation, les paramètres réseau et d’autres options de sécurité importantes.

    Blockchains hybrides

    Les blockchains hybrides combinent des éléments des réseaux de blockchain privés et publics. Les entreprises peuvent mettre en place des systèmes privés à base d’autorisations, parallèlement à un système public. Elles peuvent contrôler l’accès à des données spécifiques stockées dans la blockchain tout en maintenant le reste des données publiques. Les blockchains hybrides permettent également aux membres publics de vérifier si des transactions privées ont été effectuées.

    Blockchains à consortium

    Les blockchains à consortium combinent également des réseaux publics et privés et contiennent plusieurs nœuds d’accès avec différentes autorisations. Un ensemble d’organisations peut opter pour ce type de blockchain afin de partager des données. Il s’agit alors d’un forum fermé au public, mais qui est entretenu par des organisations qui ont des intérêts communs. Dans ce contexte, la transparence interne est importante pour ce qui est de la collaboration, et l’infrastructure de blockchain à consortium offre un moyen plus confidentiel d’échanger des informations.

    Avantages de la technologie blockchain

    La croissance rapide de la blockchain s’explique, entre autres raisons, au large spectre de ses avantages. De fait, la technologie blockchain a peut-être déjà commencé à retentir sur votre vie professionnelle.

    Voici quelques-uns des principaux avantages de la technologie blockchain :

    Accessibilité

    La blockchain ne limite pas ses fonctionnalités en fonction de la personne qui l’utilise. Il s’agit d’un système de paiement et d’évaluation fiable qui cherche la distance la plus courte entre l’expéditeur et le destinataire. Certaines personnes ou entités peuvent se voir interdire l’ouverture de comptes bancaires, mais quiconque disposant d’une application blockchain peut envoyer ou recevoir des paiements. De plus, il n’est pas nécessaire d’attendre qu’une transaction aboutisse.

    Touche de sécurité et de confidentialité supplémentaire

    Il est pratiquement impossible de truquer un grand livre lorsque des dizaines (voire des milliards) d’ordinateurs le vérifient et le corroborent – c’est un peu comme si votre argent investi était sauvegardé sur des ordinateurs du monde entier. La défaillance du système informatique d’une banque est catastrophique, mais les chances de voir les informations d’une blockchain se perdre en raison d’une défaillance du système sont quasi-nulles.

    Le résultat le plus précieux de la création de la blockchain est le suivant : il offre un système de chiffrement, de décentralisation et de consensus qui est totalement fiable et ne demande pratiquement aucune maintenance humaine.

    Exactitude des données

    L’intervention humaine est totalement exclue lorsqu’il s’agit de préserver l’exactitude des données dans le système blockchain. La chaîne de blocs dans le grand livre est enregistrée et vérifiée par des problèmes mathématiques hypercomplexes que seul un ordinateur est capable de résoudre. De plus, tous les autres ordinateurs doivent être d’accord sur la solution. L’exigence de consensus garantit que les données sont copiées avec une précision de 100 %.

    Transparence

    L’ensemble de l’activité d’une blockchain publique est visible, notamment celle qui vient en appui des principales cryptomonnaies comme le Bitcoin. Un simple accès Internet permet à quiconque de voir les transactions se dérouler en direct. L’argent va où vous lui demandez d’aller, et l’enregistrement est conservé de façon permanente dans le grand livre.

    Réduction des coûts

    Les banques offrent un service. Elles vous permettent d’effectuer des achats avec une carte de crédit et vérifient chaque achat que vous réalisez avec cette carte. Pour cela, elles ont besoin d’un système informatique et d’employés pour en assurer la maintenance – dans les entreprises, cette maintenance est payée sous forme de frais de traitement.

    Avec la technologie blockchain, aucune vérification tierce n’est nécessaire. La blockchain exploite la puissance informatique civile pour générer et vérifier la cryptomonnaie.

    Risques liés à la technologie blockchain

    Outre les avantages décrits ci-dessus, la blockchain, comme n’importe quelle autre nouvelle technologie, présente également quelques inconvénients. Voici quelques-uns des inconvénients de la technologie blockchain.

    Contrôles réglementaires

    Avec les banques réglementées, le problème est que l’on ne sait pas si l’on peut faire confiance au gouvernement qui les réglemente. C’est à ce niveau que le protocole d’échange de la blockchain se distingue : aucune autorité gouvernementale ne peut intervenir et contrôler la façon dont vous envoyez ou recevez de l’argent. Mais l’absence de réglementation est une arme à double tranchant.

    Une autorité institutionnelle peut entrer en scène et prendre votre défense si une banque est prise en flagrant délit d’illégalité. En revanche, si un créateur de cryptomonnaie parvient à voler tous les actifs échangés sur sa plateforme, vous risquez d’être entièrement démuni.

    Limitations du stockage de données

    La capacité de stockage d’une blockchain est l’une des questions les plus pressantes en ce qui concerne l’évolutivité de l’informatique blockchain. Le consensus exige que les systèmes de la blockchain contiennent tous les mêmes données à 100 %, exactement dans le même ordre.

    Par conséquent, si la blockchain croît jusqu’à atteindre 1 To de données, tous les utilisateurs devront disposer de cet espace. La solution provisoire consiste à utiliser un stockage extérieur à la blockchain, mais cela va à l’encontre de l’objectif initial d’exactitude et de confidentialité des données garanti par l’utilisation de la technologie blockchain.

    Coûts

    Même si bon nombre de cryptomonnaies sont suffisamment importantes pour permettre à la plupart des individus d’y participer moyennant des frais modestes, les transactions de la blockchain ne sont contrôlées et vérifiées que par une puissance de calcul combinée immense. Les fermiers de bitcoins génèrent de nouveaux bitcoins avec des plateformes dont les équipements coûteux remplissent des entrepôts. L’exploitation des blockchains demande beaucoup d’argent et d’énergie.

    Consommation d’énergie

    La blockchain a un impact majeur sur la consommation d’énergie dans le monde. Les transactions de la blockchain sont vérifiées par des ordinateurs puissants qui consomment d’immenses quantités d’électricité et beaucoup de temps. Le Bitcoin à lui seul consomme environ 150 térawattheures d’électricité par an, ce qui a un effet considérable sur les émissions de monoxyde de carbone. Et il ne s’agit là que d’un seul réseau de blockchain.

    Contraintes de temps

    Si les blockchains peuvent se mettre à jour plus rapidement et plus souvent que les banques ne peuvent traiter les transactions, les mises à jour ne se font pas pour autant instantanément. Les transactions n’aboutissent (sont vérifiées) que lorsqu’un nouveau bloc est ajouté, ce qui dépend du moment où un fermier de bitcoins réussit à le générer. Vous pouvez vous retrouver coincé plusieurs heures à attendre qu’une transaction aboutisse.

    Employée dans des activités illicites

    La confidentialité de la blockchain l’a rendue attrayante auprès de la criminalité. Les services illicites sont souvent réservés sur le dark web et payés avec des cryptomonnaies qui se trouvent dans une blockchain, car il est difficile de remonter la trace de l’acheteur et du vendeur dans la base de données distribuée d’une blockchain – à moins qu’ils n’aient utilisé une plateforme qui fait appel à leurs informations personnelles. Avant d’être fermé et son fondateur arrêté par le FBI, facilitait la vente confidentielle de substances illicites, d’articles de contrefaçon, de mots de passe de messagerie piratés et bien plus encore.

    Les pirates d’aujourd’hui ont également imaginé de nouvelles façons de cibler les utilisateurs ordinaires qui n’ont même jamais entendu parler de blockchain. Les malwares de minage de bitcoins réquisitionnent la puissance de traitement de l’ordinateur d’un utilisateur à son insu pour participer à la génération de cryptomonnaies. Ce type de piratage, qui n’existe qu’à cause du Bitcoin, peut rendre votre ordinateur totalement inutilisable – même s’il ne touche pas à vos informations personnelles ni à vos ressources financières.

    Perte de clé privée

    Le cauchemar de tout investisseur en cryptomonnaies est de perdre tout l’argent qu’il a confié à la blockchain pour avoir perdu la trace de sa clé privée. La clé privée, c’est ce qui donne accès aux fonds que vous gérez avec la blockchain. Tout le monde a accès à la blockchain du grand livre public du Bitcoin, mais c’est à vous de veiller sur votre clé privée.

    Protégez vos informations personnelles avec AVG BreachGuard

    La sécurité de la blockchain a beau être relativement robuste, face à la quantité d’informations d’identification personnelles qui vagabondent sur Internet, il existe toujours un risque d’exposition des données privées.

    Un logiciel de surveillance des données comme Avast BreachGuardvous alerte si vos comptes personnels ont été compromis à la suite d’une fuite de données. De même, il assure une surveillance des risques 24h/24 et 7j/7, vous offre la possibilité de supprimer vos informations personnelles des listes de courtiers en ligne et vous donne des conseils sur la façon de renforcer la confidentialité de tous vos comptes. Protégez vos informations personnelles et sécurisez vos investissements avec AVG BreachGuard.

    Disponible aussi sur PC

    Disponible aussi sur Mac

    Disponible aussi sur PC

    Disponible aussi sur Mac

    Protégez vos informations personnelles avec AVG Antivirus pour Android

    Installer gratuitement

    Protégez vos informations personnelles avec AVG Mobile Security

    Installer gratuitement
    Astuces
    Sécurité
    Anthony Freda
    11-11-2022