157426659085
Blog AVG Signal Sécurité Astuces Qu’est-ce qu’un honeypot ? Les pièges de cybersécurité expliqués
Signal-What-Is-a-Honeypot-Hero

Écrit par Emily Nemchick
Publié le 9 January 2024

Qu’est-ce qu’un piège honeypot ?

Le honeypot, littéralement un « pot de miel », est un système de leurre intentionnellement compromis, mis en place pour attirer les pirates informatiques et autres cybercriminels dans un environnement contrôlé afin d’aider les professionnels de la cybersécurité à voir comment ils opèrent. En informatique, les honeypots utilisent de faux réseaux et des données fictives comme appât pour attirer les pirates. Les experts en cybersécurité surveillent ensuite les attaques pour mieux comprendre comment les cyberattaquants accèdent aux données en ligne et les exploitent.

Cet article contient :

    En dupant les pirates avec un honeypot, les experts peuvent identifier les menaces, recueillir des informations sur les méthodes de piratage et développer des politiques et des infrastructures de sécurité plus efficaces. Les honeypots présentent l’avantage supplémentaire de détourner le temps et les efforts des pirates informatiques qui tentent d’exploiter des systèmes et des réseaux réels.

    Pourquoi utilise-t-on les honeypots en cybersécurité ?

    En matière de cybersécurité, l’objectif principal d’un honeypot est de surveiller et d’analyser les attaques afin d’améliorer la protection contre les tentatives de piratage. Un honeypot capture les informations du pirate, qui peuvent être utilisées pour analyser la méthode d’attaque, voir comment l’intrus non autorisé interagit avec un réseau et aider les professionnels de la cybersécurité à renforcer les vulnérabilités de leurs systèmes.

    Bien que la nature et l’objectif spécifiques des honeypots varient, ils entrent généralement dans deux catégories principales :

    • Les honeypots de production sont utilisés comme défense active par les grandes organisations comme un leurre, éloignant les pirates du réseau principal. Les organisations utilisent les données recueillies lors de ce piratage contrôlé pour éliminer les faiblesses de leurs défenses et mieux protéger leur réseau réel contre les tentatives de piratage.

    • Les honeypots de recherche sont des pièges complexes généralement utilisés par les gouvernements ou les grandes organisations de cybersécurité pour suivre le développement de menaces persistantes avancées et rester au fait de l’évolution des techniques de piratage.

    Comment fonctionne un honeypot ?

    Un honeypot fonctionne en isolant des données ou d’autres actifs numériques dans un système ou un environnement intentionnellement compromis, séparé du réseau réel d’une organisation. Les spécialistes de la cybersécurité peuvent alors surveiller tout le trafic non autorisé vers le honeypot et découvrir les tactiques des pirates dans un environnement contrôlé, tout en préservant la sécurité du réseau principal.

    Lors de la mise en place d’un honeypot, les analystes ne se contentent pas de le présenter comme une cible irrésistible pour différents types de pirates. Ils y placent également des données qui peuvent être facilement suivies, ce qui leur permet de surveiller les violations de données, souvent en temps réel, et de découvrir les liens entre les différents participants à une attaque.

    Diagramme montrant comment les honeypots piègent les pirates et les tiennent à l’écart des réseaux réels.Les honeypots attirent et piègent les pirates informatiques, ce qui les éloigne des réseaux réels.

    Qu’est-ce qu’un honeynet ?

    Un honeynet est un réseau de leurres composé de honeypots. Alors qu’un honeypot est un simple dispositif de leurre placé dans un réseau, un honeynet est configuré pour ressembler à un véritable réseau, comprend souvent plusieurs serveurs ou dispositifs et inclut des fonctions supplémentaires telles que des pare-feu. L’objectif d’un honeynet est similaire à celui d’un honeypot : analyser la manière dont les pirates accèdent et interagissent avec les ressources qu’il contient, mais à plus grande échelle.

    Les honeypots par niveau d’interaction

    Les honeynets et autres formes de sécurité des honeypots peuvent être classés selon trois niveaux d’interaction différents :

    • Les honeypots purs : systèmes opérationnels complets qui sont les plus complexes et les plus difficiles à entretenir. Équipés de documents sensibles et de données utilisateur simulées, les honeypots purs présentent l’apparence la plus authentique aux intrus potentiels.

    • Les honeypots à forte interaction : il s’agit de honeypots complexes qui permettent aux pirates d’agir librement au sein de l’infrastructure et qui offrent aux analystes le plus de données sur les activités des cybercriminels. Les honeypots à forte interaction nécessitent plus de maintenance et peuvent présenter un risque plus élevé.

    • Les honeypots à faible interaction : plutôt que d’imiter un système entier, ces leurres représentent les parties des systèmes et services d’une entreprise qui sont les plus attrayantes pour les pirates. En tant que tels, ils fournissent des informations plus limitées sur les attaquants, mais peuvent être plus facilement mis en place à l’aide des protocoles TCP/IP.

    Quels sont les différents types de honeypots ?

    Différents types de honeypots peuvent être utilisés pour aider à explorer et à neutraliser différents types de menaces. Voici quelques-uns des honeypots les plus courants et comment ils fonctionnent :

    Honeypots d’e-mails

    Les honeypots d’e-mails utilisent une adresse e-mail usurpée qui ne peut être détectée qu’à l’aide de méthodes suspectes telles qu’un collecteur d’adresses automatisé, ce qui signifie qu’aucun utilisateur légitime ne peut trouver l’adresse. Tous les messages envoyés à cette adresse sont donc classés comme spam, et les expéditeurs de ces e-mails sont immédiatement bloqués du réseau. Cela permet aux fournisseurs d’accès à Internet d’arrêter les spams par e-mail.

    Honeypots de données

    Les organisations créent souvent des bases de données de leurre avec un faux contenu pour identifier et éliminer les vulnérabilités du système. Les honeypots de données peuvent recueillir des informations sur les injections SQL et d’autres méthodes utilisées par les pirates pour accéder à la fausse base de données, et ils peuvent également être utilisés pour analyser la diffusion et l’utilisation des fausses données volées lors de l’attaque.

    Honeypots de malwares

    Un honeypot de malware est une technique destinée à attirer les malwares en imitant une application logicielle ou une API, créant ainsi un environnement contrôlé dans lequel le créateur peut analyser en toute sécurité une attaque de malwares. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour élaborer des défenses plus sophistiquées contre les malwares.

    Honeypot de robot d’indexation

    Les robots d’indexation, aussi parfois appelés spider, sont des cibles de ce type de piège de honeypot. Un honeypot crée des pages Web et des liens qui ne peuvent être consultés que par un robot d’indexation, ce qui permet aux organisations de savoir comment ils fonctionnent et quels sont les problèmes potentiels qu’ils peuvent causer.

    Honeypot de client

    Les honeypots conventionnels sont des honeypots de serveur qui attendent passivement une attaque. Mais les honeypots clients, ou honeypots informatiques, sont des mécanismes de sécurité proactifs qui recherchent les serveurs qui lancent des attaques. Le honeypot client se fait passer pour un appareil client, communique avec le serveur et vérifie si une attaque a eu lieu.

    Pourquoi utiliser un honeypot ?

    L’utilisation d’un honeypot pour piéger les cybercriminels en puissance présente de nombreux avantages. Voici quelques-uns des principaux cas d’utilisation et avantages de l’exploitation d’un réseau de honeypot :

    Suivi de l’évolution des menaces

    Les cyberattaques constituent une menace en constante évolution pour les réseaux, et les honeypots sont l’un des meilleurs outils disponibles pour surveiller l’évolution du paysage des menaces. Une fois actif, un honeypot continue à collecter des données chaque fois qu’il reçoit une réponse, ce qui permet aux administrateurs de réseau d’identifier des schémas d’attaque (tels que des adresses IP dans un lieu particulier) et de mettre à jour leurs mesures de sécurité pour se défendre contre des activités similaires.

    Exposer les vulnérabilités

    Les honeypots sont d’une valeur inestimable pour exposer les vulnérabilités de la sécurité des organisations de manière peu risquée. En analysant les exploits utilisés par les attaquants pour accéder aux données du honeypot, les organisations peuvent mettre à jour leurs systèmes de sécurité afin de bloquer ces méthodes d’attaque.

    Identifier les menaces internes

    Les honeypots peuvent également être utilisés pour identifier et attraper les menaces internes avant qu’elles ne fassent de dégâts réels. Les menaces internes d’employés mécontents voulant exploiter les données de l’entreprise peuvent constituer un problème majeur s’il existe des faiblesses au niveau des autorisations au sein d’une organisation. Mais les honeypots peuvent identifier de manière préventive les faiblesses et les menaces internes tout aussi efficacement que les menaces externes.

    Faible taux de faux positifs

    D’autres types de technologies qui identifient les menaces de sécurité ont souvent un taux élevé de faux positifs, c’est-à-dire que les alertes signalent des menaces inexistantes. Mais comme les honeypots ne sont pas accessibles par des moyens légitimes, le taux de faux positifs est très faible.

    Rentabilité

    Comme ils nécessitent relativement peu de maintenance et que les équipes de sécurité n’ont pas besoin de passer au crible de grandes quantités de données à la recherche d’activités suspectes, la technologie des honeypots constitue un moyen de défense rentable contre les attaques en ligne. Ils ont un trafic limité et ne sollicitent pas énormément les serveurs, en particulier les systèmes à faible interaction. Les logiciels de honeypots sont souvent libres, ce qui les rend peu coûteux et faciles à mettre en œuvre.

    Outil de formation essentiel

    Le personnel chargé de la cybersécurité peut utiliser les honeypots comme un outil de formation de pointe en analysant les données recueillies sur les attaques en ligne. Les honeypots sont un moyen unique pour le personnel chargé de la sécurité de se tenir au courant des nouvelles menaces en ligne et de leur évolution.

    Illustration de l’utilité des honeypots en tant qu’outil de formation contre un large éventail de cybermenaces.Les honeypots constituent une aide précieuse pour la formation à la cybersécurité contre un large éventail de menaces.

    Quels sont les risques liés à l’utilisation d’un honeypot ?

    Malgré les nombreuses utilisations possibles, les honeypots ne sont pas une solution miracle en matière de cybersécurité, et ils présentent plusieurs inconvénients. Voici quelques-uns des inconvénients et des limites de l’utilisation d’un honeypot :

    Détournement potentiel

    Bien que les honeypots soient généralement isolés du réseau principal d’une organisation, il existe un risque qu’un pirate informatique puisse utiliser le honeypot comme une passerelle pour accéder aux systèmes de l’organisation et les attaquer. Par ailleurs, si un pirate sophistiqué et dangereux parvient à identifier un honeypot à l’aide d’un détecteur, il peut retourner la situation en lançant de fausses attaques sur le système leurre afin de détourner l’attention d’une véritable tentative de piratage menée ailleurs.

    Données limitées

    Comme les honeypots ne peuvent recueillir que des données provenant de tentatives d’attaques, les données à analyser seront limitées si le honeypot ne parvient pas à attirer des menaces potentielles. Trop s’appuyer sur les données recueillies par un honeypot peut constituer un risque en soi, car des pirates expérimentés et des menaces plus complexes peuvent être négligés si l’équipe de sécurité d’une organisation se concentre uniquement sur les risques identifiés par le honeypot.

    Les honeypots sont-ils illégaux ?

    Les honeypot ne sont pas illégaux, mais la collecte de données personnelles des utilisateurs pose des problèmes juridiques. Aux États-Unis, il existe une large exemption à la loi fédérale sur la protection de la confidentialité, appelée exemption de protection du fournisseur de services, qui permet généralement aux organisations de collecter des informations sur les utilisateurs dans le cadre de la protection et de la sécurisation de leur réseau.

    D’autres textes législatifs importants régissent l’utilisation des honeypots, notamment l’Electronic Communications Privacy Act aux États-Unis et le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne.

    Toute organisation désireuse d’utiliser un site Web honeypot ou une autre forme de piège doit d’abord vérifier la législation relative à la protection de la vie privée dans son pays pour s’assurer que l’utilisation d’un honeypot n’enfreint aucune loi ou réglementation.

    Bénéficiez d’une protection à toute épreuve avec AVG

    Les honeypots sont une pièce importante du puzzle de la cybersécurité. Mais la plupart d’entre nous n’ont pas les moyens d’installer des honeypots. C’est là qu’intervient un logiciel antimalware fiable.

    AVG AntiVirus Gratuit utilise une détection heuristique avancée des menaces basée sur l’IA pour protéger votre appareil contre les virus et les malwares, vous défendre contre les menaces émergentes, vous avertir de la présence de liens et de sites Web dangereux et bloquer les tentatives de piratage. Bénéficiez dès aujourd’hui d’une protection de pointe.

    Bénéficiez d’une protection antimalwares à toute épreuve pour votre iPhone avec AVG Mobile Security

    Installation gratuite

    Bénéficiez d’une protection antimalwares à toute épreuve pour votre téléphone avec AVG AntiVirus

    Installation gratuite
    Astuces
    Sécurité
    Emily Nemchick
    9-01-2024