Cela peut arriver de façon assez élégante. Cela peut vous cibler ou cibler la banque dans son ensemble. Et cela ne ressemble certainement pas à une scène de film de braquage comme Heat. Nous parlons de la fraude aux distributeurs de billets. Cet article explore les moyens originaux utilisés par les fraudeurs pour voler les détenteurs de cartes de crédit à partir d'un distributeur automatique et ce que vous pouvez faire pour vous protéger, que vous parcouriez le monde ou descendiez en bas de votre rue.

Détournement

La pratique consistant à récupérer les informations de votre carte à partir d’un distributeur automatique est appelée « détournement ». Cela implique généralement des dispositifs qui ont été (assez facilement) installés sur des distributeurs existants. Ces dispositifs sont soit récupérés à un moment donné sur la machine, soit transmettent les données à distance. Les fraudeurs peuvent ensuite utiliser les numéros numérisés et collectés pour créer une copie de votre carte. Si vous vous trouvez sur une machine trafiquée, votre utilisation du distributeur automatique se déroule comme d’habitude ; vous retirez l'argent souhaité, mais l'escroc obtient l'accès à votre carte pour vraisemblablement vous piller bien davantage. Examinons maintenant quelques méthodes de détournement populaires.

Le vert ne vous met pas au vert

Si cette coque en plastique vert clignotante qui entoure l'emplacement pour carte du distributeur automatique est là pour la protéger, on ne peut pas dire que cela fonctionne très bien. Il se trouve que les fraudeurs peuvent facilement acheter une coque en plastique d’apparence très similaire et la fixer à l’emplacement vert existant en moins d’une minute. Ce dispositif copie simplement les informations de la bande magnétique de votre carte lorsque celle-ci se trouve dans le vrai lecteur de carte du distributeur. Mais si ces dispositifs sont si faciles à installer, il semblerait que leur désinstallation soit également un jeu d'enfant. La prochaine fois que vous retirez de l'argent, avant d'insérer tranquillement votre carte, tirez sur le boîtier de l'emplacement pour carte. Si celui-ci se détache et révèle un autre emplacement de carte identique, vous pouvez alors vous considérer comme un héros. Attendez une minute...

Il y a aussi des miroitements

Si les gros dispositifs de clonage verts si simples à installer n’étaient pas assez élégants, il existe également des miroirs dont la fonction est assez similaire, mais qui sont insérés à l’intérieur de l'emplacement pour carte et qui sont donc plus difficiles à détecter et à enlever. D'accord, mais même si je me fais miroiter, ces arnaqueurs furtifs ont toujours besoin de mon numéro d'identification personnelle. Oui, mais attendez...

Des yeux (minuscules) vous observent

Étant donné que le voleur doit également obtenir votre code, il va installer une petite caméra au-dessus de l’écran du distributeur automatique afin de voir vos doigts lorsque vous tapez votre numéro d'identification personnelle.

Mais les distributeurs ne disposent-ils pas déjà de leurs propres caméras de sécurité pour éviter ce genre de problème ? Oui, comme l’a un jour fait remarquer une source d’information de Springfield, dans le Missouri, « le distributeur automatique de billets a également ses propres caméras de sécurité pour surprendre quiconque tente de mettre un faux lecteur de carte sur la machine. Le problème, c'est que la police n'a attrapé personne... »

Il semble donc que les fraudeurs disposent de moyens pour contourner cette méthode de sécurité particulière. Des masques, une idée ?

(En fait, oui, les masques sont probablement tout à fait recommandables pour les criminels potentiels, en particulier ceux qui envisagent de forcer davantage un distributeur automatique. Le Guardian rapporte que certains distributeurs automatiques de billets en Angleterre sont équipés d’un pulvérisateur de gel invisible : le gel est libéré sur le visage de l'attaquant du distributeur, qui devient jaune fluo sous les rayons ultraviolets et reste sur le visage du voleur pendant cinq ans !)

Quoi qu’il en soit, après avoir bien tiré sur le boîtier du lecteur de carte, pourquoi ne pas vérifier également la présence d'un minuscule trou au-dessus de l’écran dans lequel pourrait se trouver la caméra du voleur. Vous pouvez souvent reconnaître la caméra légale d’un distributeur automatique, car il s’agit d’un cercle plus grand et bien dessiné intégrant du verre (rien à voir avec une découpe au couteau), bien que les fraudeurs soient également connus pour installer des caméras derrière des miroirs ronds bien visibles et d'apparence légitime sur la machine. Si vous n’avez pas envie d’inspecter et de sonder le distributeur, vous pouvez au moins utiliser certaines méthodes de sécurité préhistoriques comme vous couvrir les doigts lorsque vous tapez votre code. Attendez une minute...

Il peut y avoir une superposition de claviers

Si aucune caméra de contrebande n’est installée sur la machine, il peut y avoir une superposition, c’est-à-dire un autre clavier recouvrant le clavier d'origine (vous faites le lien ?) Ces superpositions enregistrent les touches sur lesquelles vous avez appuyé, tout en appuyant sur les véritables boutons situés en dessous. Le clavier est-il instable et lent ? Essayez de le faire bouger un peu plus. Vous pourrez peut-être détecter la superposition.

Ok, alors je suppose que je ne vais tout simplement pas utiliser les distributeurs automatiques

Parfait, mais les voleurs entreprenants peuvent également glisser des lecteurs de carte similaires sur votre appareil de paiement courant. Oh... mais, mais...

Cartes à puce à la rescousse !

Allons droit au but et disons que là où il y a une volonté, il y a toujours un moyen de frauder. Lorsque le monde, dix ans avant les États-Unis, a opté pour ces cartes à puce EMV, elles étaient censées aider, mais ça n'a pas vraiment été le cas. Ces différentes fonctionnalités de carte obligent les fraudeurs à mettre en place de nouvelles méthodes pour obtenir vos données bancaires, mais ne font que retarder l'inévitable. Alors que les vieilles cartes à bande magnétique utilisent vos données de compte réelles pour chaque transaction, les cartes avec une puce EMV supplémentaire sont supposées limiter la fraude en générant des codes à usage unique. Le procédé de miroitement mentionné ci-dessus est conçu pour voler les données de ces cartes à puce. Les escrocs prennent simplement l’information sur la bande magnétique et la copient sur une carte factice, puis l’utilisent comme une simple carte à bande magnétique. Aïe, c’était bien trop simple.

Et si je ne retirais jamais ma carte de ma poche ?

Eh bien, si votre portefeuille est en tissu ou en cuir et que vous avez une carte sans contact (RFID) à l'intérieur, vous courez encore un risque. Quelqu'un d'apparence tout à fait normale avec une application spéciale sur son iPad pourrait vous frôler dans le métro ou dans une ville bondée et prendre les informations de votre carte. Cependant, vous pouvez acheter des articles à insérer dans votre portefeuille qui bloquent ce type d'escroquerie.

Serai-je un jour en sécurité ?

Chaque nouvelle méthode de sécurité de carte engendre une nouvelle méthode de fraude. Par exemple, la méthode de paiement sans contact Apple Pay, qui élimine le besoin de présenter votre carte réelle lors d’une transaction en magasin, permet aux fraudeurs de payer facilement avec des numéros de carte volés sans avoir à dupliquer physiquement la carte. Mais maintenant, Apple Pay va renforcer cette méthode avec une carte Apple

Alors, gardez toujours en tête ces conseils

  • Couvrez-vous toujours les doigts lorsque vous entrez votre code de carte bancaire.
  • Tirez et rentrez un peu le boîtier du lecteur de carte du distributeur et tentez de soulever le clavier pour vérifier leur légitimité.
  • Agitez votre carte lorsque vous l'insérez pour contrecarrer le dispositif de détournement ou de miroitement.
  • N’utilisez pas de distributeurs automatiques autonomes de marques aléatoires ; tenez-vous-en à ceux qui sont physiquement rattachés à une banque. Même si vous êtes en voyage et que vous souhaitez un paiement rapide, il vaut mieux utiliser les distributeurs automatiques de billets appropriés.
  • Protégez votre carte sans contact avec une pochette de blocage dans votre portefeuille.
  • Vérifiez votre relevé de carte de crédit, si votre carte a été compromise, l’activité frauduleuse peut se présenter comme une suite de petites transactions et pas seulement de gros montants.

Et pour faire face au désespoir…

Il y a toujours le fait réconfortant que votre banque est à l'affût de ce type d'arnaques. Si vous êtes victime d'un escroc malgré tous vos efforts et si votre banque est réputée, celle-ci détectera probablement la fraude, gèlera votre carte, vous en informera et vous remboursera votre argent.

AVG Cleaner pour Android Téléchargement GRATUIT