Avez-vous aperçu le quiz « Les mots les plus utilisés » sur Facebook ? Il y a de fortes chances, car il a étonnamment accumulé près de 20 millions de partages en quelques jours seulement. Il a également obtenu l'accès aux données personnelles de plus de 16 millions d'utilisateurs.

Avec un tel comportement viral, pas étonnant qu'un rapport Cisco de 2016 ait établi que les escroqueries Facebook sont la méthode d'attaque en ligne la plus utilisée par les cybercriminels. Avec 1,6 milliard d'utilisateurs, le site de réseau social fait office de propagateur rentable pour les escroqueries à grande échelle de façon rapide et relativement simple.

Pour vous aider à garder une longueur d'avance sur les malfrats, nous avons listé un top des types d'arnaques (souvent redondantes) à éviter sur Facebook :

Articles sensationnels

Ce sont des titres pièges à clics qui vous incitent à cliquer dessus sans avoir vérifié les informations au préalable. Le problème étant qu'ils peuvent rediriger vers des sites Web véhiculant des virus, des ransomwares, et d'autres types de contenu malveillant et publicitaire. Mais la bonne nouvelle, c'est que Facebook a fait beaucoup de progrès afin d'éviter que ce genre de publications n'apparaisse dans votre fil d'actualités.

Contenu masqué

Une extension des titres pièges à clics sont les sites qui vous demandent de saisir certains détails afin de « révéler » un certain contenu. Comme lorsqu'on vous demande d'entrer une adresse e-mail ou d'accepter des conditions d'utilisation pour pouvoir lire une vidéo alléchante d'une célébrité ou pour obtenir la réponse à un quiz d'auto-évaluation. C'est simplement un moyen sournois qu'utilisent les escrocs pour récupérer vos informations.

Production intensive de mentions « J'aime »

C'est lorsqu'une page est créée par des escrocs avec pour but d'accumuler artificiellement des mentions « J'aime ». Ce procédé a pour but d'utiliser le nombre important de mentions « J'aime » afin de véhiculer de nouvelles escroqueries ou de vendre la page au marché noir à des fins lucratives (ces pages ont une grande valeur aux yeux des spécialistes du marketing contraires à l'éthique). Alors réfléchissez-y à deux fois lorsque vous voyez l'un de ces adorables mèmes félins - la source pourrait être un escroc qui espère qu'il deviendra viral à son avantage.

Quiz promettant une récompense ou un chèque-cadeau

Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c'est probablement que c'est le cas. Ce genre de quiz est conçu pour récupérer vos informations personnelles ou pour que vous complétiez des sondages pour lesquels les escrocs sont ensuite payés ! Vous ne gagnerez certainement pas un billet d'avion gratuit en première classe ou un chèque-cadeau de 100 EUR.

Applications louches

Certaines applications tierces sur Facebook demandent que vous leur accordiez des autorisations injustifiées, notamment l'accès à votre nom, à votre image de profil, à votre liste d'amis, à votre historique de publications, et aux appareils que vous utilisez. Les conditions d'utilisations que vous acceptez pourraient même permettre à un escroc de vendre vos données ou de publier directement sur votre journal. « Découvrez qui visite votre profil » est l'exemple classique d'une application créée spécifiquement dans ce but (Linkedin propose cette fonctionnalité, mais ce n'est actuellement pas le cas de Facebook).

Messages privés douteux

Ceux-ci comportent souvent des mécanismes d'ingénierie sociale, tels que des offres pour travailler depuis chez vous. Ils peuvent parfois même affirmer que vous avez « gagné » un tirage au sort, vous demandant ensuite une petite avance pour que vous puissiez récupérer votre prix. Petit indice : vous ne recevrez jamais votre prix !

Alors que pouvez-vous faire pour vous protéger ?

Rappelez-vous des escroqueries Facebook dont nous avons parlé ci-dessus, et toujours :

  • Être vigilant lorsqu'il s'agit d'entrer un quelconque type d'informations personnelles en ligne.
  • Ne jamais partager les histoires, mèmes ou vidéos pièges à clic.
  • Installer uniquement les applications de développeurs fiables qui ne demandent pas un paquet d'autorisations injustifiées.
  • Se méfier des publications et des pages étranges d'amis, évitez de cliquer dessus et faites savoir à votre ami que c'est sans doute une escroquerie.
  • Ne pas répondre aux messages venant de personnes que vous ne connaissez pas, surtout s'ils vous proposent des offres ayant l'air trop belles pour être vraies.