Si vous voulez optimiser les performances de votre ordinateur sans vous ruiner en mises à niveau, vous pouvez faire de l’overclocking (sur-cadencement ou sur-cadençage). Cette manipulation vous permettra d’augmenter sa puissance de traitement en faisant aller son processeur (CPU en anglais) au-delà de la fréquence d’origine. Cet article vous donne quelques conseils pour overclocker votre processeur sans risquer d’endommager votre PC.

Vous ne savez pas encore ce qu’est l’overclocking ? Reportez-vous d’abord à notre guide complet sur l’overclocking (conseils, compatibilité, notions, etc.).

Overclocking automatique vs overclocking manuel

Tout d’abord, voyez si vous voulez procéder de façon automatique (avec un logiciel) ou manuelle (par vous-même). Certaines cartes mères incluent une option d’overclocking automatique, ce qui évite d’avoir à acquérir un logiciel supplémentaire. Si c’est votre cas, consultez le manuel de votre carte mère et suivez les instructions.

En juillet 2019, Intel a publié un utilitaire d’overclocking automatique pour sa gamme de processeurs de jeux les plus puissants. Vous pouvez choisir soit la solution interne du fabricant de votre processeur, soit l’un des nombreux outils tiers disponibles. Veillez juste à bien comparer vos options avant d’installer quelque chose qui pourrait potentiellement épuiser votre ordinateur.

L’overclocking automatique est plus simple mais il n’offre pas le même niveau de contrôle que l’overclocking manuel. L’overclocking manuel permet de configurer les paramètres du processeur de façon plus précise (et donc de réduire le risque de surchauffe).

Que vous optiez pour la méthode automatique ou manuelle, les premières étapes sont les mêmes, alors mettons-nous au travail !

Comment overclocker son processeur

Vous êtes prêt ? Ne vous inquiétez pas, on restera à vos côtés pendant toute la manipulation. Si vous suivez bien toutes ces étapes, votre processeur ne risque rien.

1. Vérifiez la température de votre processeur

Comme l’overclocking va augmenter la température de votre processeur, vous devez connaître sa température d’origine (afin de disposer d’une référence pour les futurs tests). Vérifiez tout de suite sa température afin de pouvoir évaluer tout changement dû à l’overclocking.

2. Testez la stabilité de votre processeur (test de contrainte)

Vérifiez que votre processeur est assez stable pour supporter un overclocking. S’il n’est pas assez stable, vous risquez de l’épuiser et de causer des dommages irréparables. Pour cela, réalisez un test de contrainte sur votre processeur (il s’agit de le soumettre à des niveaux de contrainte élevés pour assurer sa stabilité lorsque ses composants seront utilisés au quotidien).

Téléchargez et exécutez un programme spécial comme Prime95 ou IntelBurnTest. Pendant le test, il poussera votre processeur dans ses derniers retranchements. Avant de réaliser un test de contrainte, assurez-vous que votre ordinateur est propre et bien ventilé car il surchauffera pendant le test. Si vous n’avez pas nettoyé les ventilateurs de votre ordinateur depuis longtemps, c’est l’occasion ! Vérifiez bien la température de votre processeur pendant le test.

3. Testez les performances actuelles de votre processeur

Réalisez un banc de tests (benchmark) pour évaluer les résultats de l’overclocking sur votre processeur. Pour tester les capacités matérielles de votre processeur, vous pouvez utiliser un logiciel comme Cinebench (il se base sur les performances de rendu) ou 3DMark (plus pour les joueurs). Notez l’indice de performances de votre ordinateur (on y reviendra plus tard).

Pendant le test, surveillez la température de votre ordinateur et notez les plus hautes températures atteintes. Cela pourra vous donner une idée du seuil de tolérance de votre ordinateur à l’overclocking.

4. Accédez à l’UEFI/BIOS de votre ordinateur

Accédez à l’utilitaire de configuration de l’UEFI (ou du BIOS, pour les anciennes puces) et cherchez l’onglet Overclocking. Si vous avez Windows 10 (ce qu’on vous recommande car les versions obsolètes sont davantage sujettes au piratage), vous pouvez y accéder depuis les Paramètres. Procédez comme suit :

  1. Accédez aux Paramètres depuis le menu Démarrer (ou en utilisant le raccourci Windows + I). Cliquez sur Mise à jour et sécurité.
    The Settings menu in Windows 10, showing the Update & Security category
  2. Cliquez sur Récupération (volet de gauche).
    The Update & Security menu in Windows 10
  3. Cliquez sur Redémarrer maintenant (dans la section Démarrage avancé).
    The Recovery options under the Update & Security menu in Windows 10
  4. Un menu avec plusieurs options de redémarrage va s’afficher. Cliquez sur Dépannage.
    The advanced startup options in Windows 10
  5. Cliquez sur Options avancées puis sur Changer les paramètres du microprogramme UEFI, et enfin sur Redémarrer. Au redémarrage de votre ordinateur, vous verrez l’utilitaire de configuration UEFI où vous pourrez régler le coefficient multiplicateur de votre horloge.
    Troubleshooting your PC during startup in Windows 10Advanced options for troubleshooting your PC in Windows 10

5. Choisissez votre coefficient multiplicateur (seulement pour l’overclocking manuel)

Dans l’UEFI, cherchez la section Overclocking. Selon le fabricant de votre processeur, il peut aussi être appelé « OC ».

Cherchez le coefficient multiplicateur et augmentez sa valeur d’un point. N’allez pas trop vite, vous risquez d’endommager votre ordinateur. Augmentez très légèrement la valeur du coefficient, enregistrez les paramètres et redémarrez l’ordinateur. Faites un test de contrainte, réalisez un autre benchmark de votre processeur et vérifiez sa température. Vous pouvez augmenter le coefficient multiplicateur d’un point, revenir en arrière et encore augmenter d’un point. Plus vous augmenterez en points, plus votre système chauffera.Viewing the CPU clock multipliers within the UEFI interfaceAssurez-vous que l’alimentation électrique de votre processeur résiste à ces valeurs (ne dépassez pas la valeur autorisée). Équilibrez son énergie en augmentant également légèrement les tensions. Encore une fois, procédez de façon progressive. Avec un peu plus de tension, votre processeur pourra gérer la hausse de son coefficient multiplicateur. Redémarrez votre ordinateur, réalisez un test de contrainte et un benchmark, et vérifiez sa température.Adjusting the CPU voltage from within the UEFI interface

Vous avez un écran bleu ?

Si, au redémarrage, votre ordinateur affiche un écran bleu, ne vous inquiétez pas. Cela veut juste dire que vous avez un peu trop forcé sur l’overclocking. Retournez à l’utilitaire de configuration UEFI et rétablissez les anciens paramètres. Si besoin, vous pouvez réinitialiser les paramètres aux valeurs d’usine et recommencer.

Vous avez opté pour l’overclocking automatique ?

Les logiciels d’overclocking choisissent le coefficient multiplicateur à votre place. Vous pouvez ignorer l’étape 5 et passer à l’étape 6.

6. Des tests, des tests et encore des tests

Tout au long du processus, vous devez absolument tester votre overclocking. À chaque fois que vous augmentez votre coefficient multiplicateur ou la tension, enregistrez vos paramètres, redémarrez l’ordinateur et réalisez des tests. Exécutez vos utilitaires de tests de contrainte et de benchmarking. Surveillez la température de votre processeur tout au long de la manipulation.

À la fin du benchmark, comparez votre indice avec l’indice initial. Il a augmenté ? Si oui, bravo, vous avez réussi votre overclocking !

Qu’est-ce que l’overclocking ?

En quoi consiste l’overclocking d’un processeur ? L’overclocking est une manipulation visant à augmenter la fréquence maximum d’un processeur. Cette méthode permet d’augmenter la puissance du processeur sans apporter de modifications physiques à un ordinateur.

Lorsque vous faites de l’overclocking, vous écrasez les paramètres par défaut d’une puce et la réglez pour qu’elle aille plus vite que la limite officielle fixée par son fabricant. Cela peut sembler risqué, mais vous pouvez tout à fait overclocker votre processeur sans prendre de risque et sans effets négatifs durables.

» Que fait l’overclocking ?

L’overclocking repose sur l’augmentation de la fréquence d’horloge d’un processeur. La fréquence d’horloge permet de mesurer la vitesse d’un processeur (en gigahertz, GHz). Plus elle est élevée, plus la charge de travail que peut traiter le processeur est élevée.

Lorsque vous overclockez un processeur et que vous augmentez sa fréquence d’horloge, vous améliorez ses performances en lui permettant de traiter des tâches à une fréquence plus élevée qu’auparavant. La même logique s’applique au processeur graphique (GPU). Si vous voulez optimiser vos sessions de jeu, vous pouvez overclocker votre processeur graphique.

» L’overclocking est-il sûr ?

Si vous procédez de façon prudente et exacte, vous ne risquez rien. Vous devez augmenter progressivement la fréquence d’horloge de votre processeur tout en vérifiant à chaque fois que tout fonctionne normalement. Prenez votre temps : la patience est la clé d’un bon overclocking.

Le principal danger de l’overclocking provient du supplément de chaleur qu’il crée. Quand vous faites du sport (quand votre corps fait plus d’efforts que d’habitude), vous avez chaud et vous transpirez. C’est la même chose pour votre processeur : des fréquences plus élevées impliquent plus de chaleur. Pour ne pas endommager les composants délicats d’un ordinateur, toute tentative d’overclocking doit tenir compte de cet excès de chaleur. Sachez aussi que l’overclocking annulera probablement la garantie du fabricant de votre puce, agissez donc avec prudence.

Avec un logiciel comme AVG TuneUp, vous pouvez atténuer certaines des conséquences négatives de l’overclocking. Ce logiciel permettra à votre ordinateur de toujours fonctionner de manière optimale, afin de minimiser le besoin d’overclocking.

Essayer gratuitement AVG TuneUp

 

Pourquoi overclocker son processeur ?

Pour le rendre plus puissant. Mais avant de vous lancer, vous devez vous poser deux questions. Première question : Dois-je overclocker mon processeur ? Vous n’avez pas forcément besoin de plus de puissance. En général, les paramètres de votre ordinateur sont plus que suffisants pour réaliser des tâches quotidiennes. Avant d’envisager l’overclocking, vous pouvez essayer de nettoyer votre ordinateur pour l’accélérer un peu.

Les grands joueurs qui veulent profiter pleinement d’un jeu peuvent envisager l’overclocking car les jeux vidéo modernes sollicitent fortement les systèmes informatiques.

En dehors des jeux vidéo, l’overclocking peut être utile pour les tâches énergivores comme la conception visuelle ou le rendu vidéo. C’est l’un des moyens utilisés par les professionnels pour accélérer leur PC.

Si votre réponse à la première question est « oui », vous pouvez vous poser la deuxième question : Puis-je overclocker mon processeur ? On ne peut pas overclocker tous les processeurs car ils n’ont pas tous un « coefficient multiplicateur débloqué » (ce qui permet de modifier la fréquence d’horloge).

Renseignez-vous sur le processeur de votre ordinateur pour savoir si vous pouvez l’overclocker. Voici des exemples de processeurs pouvant être overclockés : tous les processeurs Intel de la gamme série X, tous les modèles terminant par K, tous les processeurs AMD Ryzen.

FAQ

Vous hésitez toujours à overclocker votre processeur ? Voici les réponses à quelques questions fréquemment posées.

» Est-ce que l’overclocking peut endommager mon processeur ?

L’overclocking ne va pas faire cramer votre processeur. Au pire, cela redémarrera votre ordinateur ou affichera un écran bleu. Vous devrez alors retourner dans l’utilitaire de configuration UEFI et réduire votre overclocking, ou tout simplement rétablir les paramètres d’usine. C’est pour cela que vous devez procéder minutieusement et vérifier toutes les modifications que vous faites.

» Et si j’overclocke trop mon processeur ?

Comme l’overclocking crée de la chaleur, l’excès de chaleur peut contraindre le système de votre ordinateur. Si votre ordinateur n’est pas bien ventilé ou que vous overclockez de façon trop intense, vous pouvez endommager votre processeur de façon irréversible. Mais cela est très peu probable. En général, l’excès d’overclocking occasionne l’instabilité du système.

Ce n’est pas parce que l’overclocking fonctionne qu’il est sûr. Votre ordinateur overclocké peut démarrer et fonctionner normalement, il n’en est pas pour autant en bon état.

» Est-ce que les effets de l’overclocking du processeur sont définitifs ?

Cela dépend de ce que vous exigez de votre ordinateur. Avec les progrès de la technologie, les nouveaux ordinateurs sont plus puissants et les plus anciens ont du mal à suivre. Les bienfaits d’un overclocking peuvent s’estomper si, au bout de 5 ans, vous utilisez toujours le même ordinateur pour faire tourner des logiciels plus récents.

Si votre ordinateur a un bon système de refroidissement, les bienfaits de l’overclocking dureront plus longtemps. Et comme l’overclocking impose une contrainte supplémentaire à votre processeur, un meilleur refroidissement réduira l’usure à long terme.

» Peut-on overclocker le processeur de n’importe quel appareil ?

Vous ne pouvez pas faire de l’overclocking sur tous les appareils, et quand bien même, on ne vous le conseillerait pas. Les meilleurs candidats à l’overclocking sont les appareils dotés de puissants systèmes de refroidissement tels que les ordinateurs conçus spécialement pour le jeu. Si vous utilisez un ordinateur standard, soyez prudent et renseignez-vous bien avant de l’overclocker.

Techniquement, vous pouvez overclocker le processeur d’un ordinateur portable ou d’un appareil mobile, mais ceux-ci ont généralement des limites beaucoup plus strictes sur ce que vous pouvez réaliser (surtout les téléphones et tablettes).

Réduisez vos besoins en overclocking avec
AVG TuneUp

L’overclocking n’est pas le seul remède à la lenteur d’un PC. Il peut en effet être bénéfique, mais il n’est pas sans risques. Vous pouvez accroître les performances de votre ordinateur en l’optimisant et en supprimant les fichiers inutiles qui l’encombrent. Avec ses fonctionnalités innovantes, AVG TuneUp prolonge la durée de vie de votre appareil et l’accélère.

Essayer gratuitement AVG TuneUp