Il est difficile de dire quoi que ce soit de mal à propos des achats en ligne. Les prix sont attractifs et les offres ne manquent pas. La sélection est imbattable. La livraison est rapide et simple. Et tout cela peut être fait depuis le confort de la maison (ou du bureau), loin du chaos et de la frustration des magasins, en particulier pendant la période des fêtes.

Selon un sondage réalisé auprès des acheteurs américains par BestBlackFriday.com, environ 54 % des consommateurs américains feront l'essentiel de leurs achats des fêtes en ligne cette année. Plus généralement, environ 70 % des Américains et des Britanniques font régulièrement des achats en ligne. En Europe continentale, plus de 53 % des consommateurs ont utilisé des canaux en ligne en 2015. Au total, le commerce électronique de détail approchera 2 billions de dollars à l'échelle mondiale d'ici la fin de 2016.

Là où il y a de l'argent, il y a de la criminalité.

En ce qui concerne le vol en ligne, les numéros de carte de crédit volés ne sont que la partie visible de l'iceberg. Les criminels falsifient également des sites Web populaires pour attirer les acheteurs à la recherche de bonnes affaires. Ils lancent des points d'accès Wi-Fi qui semblent légitimes pour accéder à votre PC ou smartphone. Ils promettent des économies incroyables par le biais d'attaques de phishing/hameçonnage par e-mail. Ils utilisent des publicités intempestives et téléchargements pirates pour installer des enregistreurs de frappe qui collectent les mots de passe et les informations de compte. Et ils vous attaquent avec des scarewares, de faux coupons et de faux avis d'expédition conçus pour vous faire cliquer, répondre ou appeler un numéro.

Mais leur succès dépend presque toujours de votre négligence. Ce qui signifie qu'il existe des choses à faire pour être plus en sécurité lorsque vous faites des achats en ligne. C'est pourquoi nous avons dressé une liste de sept conseils qui devraient considérablement réduire votre risque de vous faire avoir.

1. Tenez-vous en aux sites et marques de confiance

Malgré des failles de cartes de crédit très médiatisées chez Target ou TJ Max, les grands noms de la vente au détail se donnent beaucoup de mal pour sécuriser leurs sites ou applications mobiles. Assurez-vous simplement de toujours vérifier que le nom est bien orthographié dans l'URL (donc « target.com » et non « targett.com »), que l'application provient d'un site officiel de l'entreprise ou d'une boutique d'applications et qu'elle est clairement étiquetée, et que le logo et les couleurs correspondent à la marque.

Si vous prévoyez de vous en tenir aux navigateurs, assurez-vous qu'ils utilisent le chiffrement SSL (Secure Socket Layer). Cela crée une ligne de communication sécurisée entre votre PC et le site de commerce électronique. Vérifiez simplement la présence du « S » à la fin de HTTP dans la barre d'adresse de votre navigateur. (Il apparaît parfois seulement une fois que vous êtes connecté ou avez cliqué sur le panier.) Si le « S » est absent, ne prenez aucun risque et faites vos achats ailleurs.

exemple-https-Amazon

Voici le « S » à la fin de HTTP.

2. Soyez attentifs aux escroqueries

Un avertissement indiquant que votre compte sera fermé à moins que vous n'envoyiez des informations essentielles pourraient bien être une escroquerie. Un bon d'achat spécialement pour vous par e-mail : il s'agit probablement d'une escroquerie. La chance de devenir acheteur mystère si vous fournissez vos informations bancaires, aussi une escroquerie. Ce papier peint super mignon sur le thème des fêtes : escroquerie ! Cette avis de livraison de colis qui vous demande de cliquer ici (mais ne ressemble pas tout à fait à la Poste) : escroquerie ! Ces promotions Facebook qui vous redirige vers des sites externes : ESCROQUERIE !

Bon, tout n'est pas une escroquerie, et nous ne voulons pas vous rendre paranoïaque. La clé ici est de scruter chaque offre, alerte ou avertissement. Les offres qui sont trop belles pour être vraies le sont généralement. Tout e-mail qui vous demande des informations personnelles ou vos détails de carte de crédit est très probablement d'origine criminel. Vérifiez l'adresse e-mail de l'expéditeur et survolez chaque lien (sans cliquer dessus) pour voir où ils vous mènent réellement. De plus, toute fenêtre contextuelle vous avertissant que votre PC est infecté doit être fermée avec le site qui l'a lancée.

Les revendeurs légitimes ne menaceront jamais de fermer votre compte si vous n'envoyez pas une information cruciale. En fait, ils ne vous demanderont jamais d'informations de compte ou personnelles par e-mail (ni par téléphone, d'ailleurs). Donc, si vous avez le moindre doute sur la probité des e-mails, messages, fenêtres contextuelles, sites Web, offres, etc., ne cliquez pas, ne répondez pas ou n'appelez pas. Fermez toutes les fenêtres et passez à autre chose.

3. Utilisez votre propre équipement

Par cela, nous entendons le matériel et les logiciels. Ne faites jamais d'achat et ne consultez jamais vos e-mails sur l'ordinateur d'un café, d'un hôtel, d'une bibliothèque ou de tout autre lieu public qui peut être utilisé par plusieurs personnes. Si vous n'avez d'autre choix que de faire des achats via un réseau Wi-Fi public (uniquement à l'aide de votre propre appareil), utilisez toujours un VPN (réseau privé virtuel). Un VPN personnel comme HideMyAss ou le VPN AVG Secure, assure le chiffrement de toutes les données transitant entre votre appareil et le portail de paiement du revendeur. Enfin, si vous disposez d'un forfait de données convenable et du réseau LTE, utilisez votre smartphone et votre connexion mobile plutôt qu'un réseau Wi-Fi public lorsque vous êtes en déplacement.

4. Utilisez un moyen de paiement offrant la protection de l'acheteur et vérifiez les politiques de retour

Aussi pratique soient-elles, les cartes de débit doivent être évitées lors de vos achats en ligne. Les cartes de crédit offrent généralement de meilleures protections aux acheteurs, avec des limites définies pour le montant pour lequel vous êtes responsable si quelqu'un vole votre numéro ou vous escroque. Les systèmes de paiement en ligne tels que PayPal, Google Wallet, Stripe et Payoneer offre une couche supplémentaire entre vous et les revendeurs, ce qui signifie que vous ne partagez jamais vos informations personnelles ou de compte avec eux.

Les revendeurs légitimes acceptent pratiquement toujours les retours. Les revendeurs en ligne appliquent généralement une politique de retour sans condition. Les revendeurs traditionnels autorisent généralement le retour des articles achetés en ligne dans les magasins physiques. Si les politiques de retour sont inexistantes, difficiles à trouver ou alambiquées, faites vos achats ailleurs.

5. Mettez en place des mots de passe extrêmement forts (et un gestionnaire de mots de passe)

L'une des meilleures choses à faire pour assurer votre sécurité lors de vos achats en ligne est également l'une des plus élémentaires : utilisez un mot de passe fort. Cette règle s'applique à tous les comptes sur tous les sites Web auxquels vous accédez. Ne répétez pas les mots de passe et n'utilisez pas de variantes faciles à deviner. En effet, il vous faut un mot de passe unique pour chacun de vos comptes. Dans la mesure où cela peut impliquer des dizaines de mots de passe difficiles à retenir, nous vous suggérons également d'utiliser un gestionnaire de mots de passe.

6. Mettez votre système à jour

Pour Windows, Microsoft publie régulièrement des mises à jour et des correctifs de sécurité. Pour les appliquer pleinement, vous devez souvent redémarrer votre PC. Si vous êtes comme moi, vous laissez parfois votre ordinateur allumé pendant des jours, voire des semaines d'affilé (la mise en veille ou en veille prolongée ne compte pas). Il serait donc une bonne idée de vérifier si des mises à jour attendent d'être installées avant de vous lancer dans une frénésie d'achats. Sous Windows 8 et 10, accédez simplement au menu Microsoft/Démarrer et saisissez « Windows Update », puis cliquez sur l'icône du même nom.

Voilà à quoi cela ressemble dans Windows 8 :

Panneau de configuration Windows

Saisissez simplement Windows Update

Le fenêtre qui s'affiche vous permet alors de vérifier les mises à jour ou vous indique que des mises à jour sont en attente et que votre PC doit être redémarré. Par exemple :

Écran de mise à jour Windows

Assurez-vous de redémarrer votre PC.

Assurez-vous d'abord de toute enregistrer et mettre en favoris. Puis redémarrez.

7. Bâtissez une forteresse autour de votre PC

Si vous n'avez pas encore d'antivirus, procurez-vous en un. Mieux encore, achetez une version payante qui offre également la protection des téléchargements et contre le spam et les pirates, telle qu'AVG Internet Security. Bien qu'il s'agisse là d'une auto-promotion sans vergogne, cette suggestion est parfaitement sérieuse. Les couches de protection supplémentaires peuvent empêcher les escrocs d'infiltrer votre boîte de réception, bloquer les pirates et vérifier les téléchargements avant qu'ils n'arrivent sur votre disque dur. Même ceux qui connaissent tous les signes d'avertissement ont déjà cliqué sur un lien sur lequel ils n'auraient pas dû car ils étaient fatigués ou essayaient de faire quelque chose rapidement. Donc, plus vous avez de mesures de protection, mieux c'est.

D'essayer Gratuitement Notre AVG Internet Security

 

Pour finir

Comme le suggère la liste ci-dessus, la prudence doit être votre ligne directrice pour les achats en ligne. Si quelque chose semble louche ou faux, ne prenez aucun risque. Fermez tout, lancez une analyse antivirus, redémarrez le PC et recommencez. Ces quelques efforts supplémentaires amélioreront votre expérience d'achats en ligne et rendront encore plus difficile d'en dire du mal.

AVG Internet Security Essai GRATUIT