Avez-vous déjà parlé avec vos enfants des dangers d'internet ? Non ? Vous n'êtes pas le seul. Notre récente étude révèle que moins de la moitié des parents et des tuteurs parlent régulièrement de la sécurité en ligne à leurs enfants.

Mais voilà, le danger existe... et le fait de ne pas en parler ne le rend pas moins réel. Donc, abordez le sujet avec vos enfants. S'il vous plait. Car croyez-moi, nombreux sont les mauvais plans sur la toile et vos enfants finiront par les trouver, de manière accidentelle ou volontaire.

Et gardez également à l'esprit ce triste conseil : si vous ne parlez pas avec vos enfants, quelqu'un d'autre le fera (par exemple, un inconnu mal intentionné.)

Voici ce que font vos enfants en ligne

Le Centre pour la cybersécurité et l'éducation a publié une étude intitulée « Utilisation d'internet par les enfants » en 2016, qui traite du comportement en ligne des enfants de 9 à 14 ans aux États-Unis. Les résultats sont choquants (ou pas, si vous n’avez pas passé les dix dernières années dans le coma).

Il s'avère que soit les enfants n'écoutent pas nos avertissements de ne pas parler à des inconnus, soit nous les parents ne leur expliquons pas clairement les risques. Car, vous savez quoi ? Nos enfants parlent à des inconnus. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les filles et les garçons. Les deux le font. Dans certains cas, ils vont même jusqu'à organiser des rencontres dans le monde réel avec ces mêmes inconnus.

Jetez un œil à ces chiffres...

Source : https://iamcybersafe.org/parent-research/

Effrayant, n'est-ce pas ? Donc s'il vous plait, prenez le temps d'expliquer à vos enfants qu'un inconnu pourrait leur faire du mal, voire voler leur Xbox (ou tout ce qui peut attirer leur attention). Rappelez à vos enfants que, s'il ne faut pas faire confiance aux inconnus dans la rue, il en est de même pour ceux que l'on rencontre en ligne. Voici la façon dont se déroulerait la conversation chez moi :

Moi : Salut ma fille. Ne parle pas à des inconnus.

Ma fille : Pourquoi ?

Moi : Parce qu'ils pourraient te faire du mal.

Ma fille : Et ?

Moi : Et voler ta Xbox.

Ma fille : Non !

Moi : Oh si, et ne leur donne pas non plus d'informations personnelles.

Ma fille : Comme mon nom ?

Moi : Ton nom, adresse, numéro de téléphone, absolument rien. Donner des informations personnelles c'est ouvrir la porte aux problèmes.

Ma fille : C'est vraiment un truc de père de dire ça.

Moi : Pas du tout ! Je ne veux pas d'un inconnu aux aguets devant chez moi !

Voici les autres choses que font vos enfants en ligne

Vous vous souvenez du bon vieux temps, quand les enfants jetaient des œufs sur la maison des voisins ou enflammaient des fourmis avec une loupe ? Eh bien, selon l'étude concernant l'utilisation d'internet par les enfants, les 9-14 ans ont évolué vers de nouvelles activités que nous les parents n'approuverions pas :

  • 29 % utilisent internet d'une façon que leurs parents n'approuveraient pas

  • 21 % consultent des sites sur lesquels ils peuvent discuter avec des inconnus

  • 17 % consultent des sites présentant du contenu à caractère sexuel pour adultes (photos ou vidéos)

  • 11 % consultent des sites présentant des instructions pour tricher à l'école

  • 4 % consultent des sites de jeux de hasard (votre petit dernier sait jouer aux cartes ?)

Source : https://iamcybersafe.org/parent-research/

Comment nos enfants accèdent-ils à internet ? Assez facilement

Selon l'étude de l'utilisation d'internet par les enfants évoquée plus haut, 70 % des enfants âgés de 9 à 14 ans possèdent un téléphone portable, 64 % possèdent une tablette et 48 % disposent d'un ordinateur dans leur chambre. Nos bambins ont plus d'une occasion de se retrouver en ligne sans la surveillance d'un adulte.

Notre propre sondage révèle que nous ne parlons pas avec nos enfants.

Dans le récent sondage mondial mené par AVG auprès de 9 485 parents et tuteurs, nous avons constaté que seuls 43 % des personnes interrogées discutent de façon régulière avec leurs enfants de leur comportement en ligne. Ainsi, malgré le développement d'un style de vie « numérique », il semblerait que la sécurité en ligne ne soit toujours pas un sujet de conversation régulièrement abordé en famille. Honte à nous !

À propos de notre étude : Nous avons mené ce sondage en ligne sur le second semestre de l'année 2018. Les répondants ont au moins un enfant de moins de 18 ans habitant dans leur foyer. Afin de vous rendre la vie plus facile (ainsi que celle de nos graphistes), j'ai arrondi les chiffres ci-dessous au pourcentage le plus proche, il est donc normal que certains résultats n'atteignent pas exactement 100 %.

Voici les questions posées aux parents et leurs réponses :

« Discutez-vous avec vos enfants de ce qu'ils font ou partagent en ligne ? »

Voici ce que Jas Dhaliwal, spécialiste en sécurité des consommateurs chez AVG, commente à ce propos :

« Afin qu'internet soit un lieu plus sûr, les adultes et les enfants doivent être capables de discuter de ce qu'est un comportement en ligne approprié et de ce qu'il est possible de faire si un enfant voit ou se retrouve dans une situation qui le met mal à l'aise. Avoir des conversations ouvertes et honnêtes est l'une des meilleures défenses contre les prédateurs en ligne, les contenus inappropriés et la cyberintimidation. Jusqu'à ce qu'un enfant atteigne un âge auquel les parents et l'enfant pensent avoir la maturité nécessaire pour prendre des décisions relatives aux activités en ligne de façon indépendante, ces conversations sont vitales ».

En d'autres termes, mettez de côté l’histoire de la petite graine pour passer directement à l'apprentissage de la sécurité en ligne.

« Laquelle des phrases suivantes vous semble la PLUS adaptée à l'affirmation « Je considérerais mon enfant comme numériquement indépendant... »

« Et à quel âge pensez-vous que votre enfant sera numériquement indépendant ? (Si vous avez plusieurs enfants, répondez pour le plus jeune) ».

(Remarque : L'âge moyen du plus jeune enfant de nos répondants est de 10 ans.)

Jas Dhaliwal commente : « L'indépendance numérique est un immense défi pour les parents d'aujourd'hui, car ce que nos recherches montrent clairement, c'est qu'il n'y a aucun consensus concernant le moment où un enfant est considéré comme numériquement indépendant. Alors que les discussions régulières sur la navigation sécurisée en ligne sont très importantes, les parents doivent également prendre en compte les activités dans lesquelles leurs enfants sont impliqués, qu'ils soient sous la surveillance de quelqu'un ou non, ainsi que leur niveau de développement émotionnel global, car ces facteurs affectent leur vulnérabilité en ligne ».

Donc comment fait-on exactement pour protéger un enfant en ligne ? Ravi que vous posiez la question. J'ai justement quelques astuces à vous donner pour protéger votre enfant sur internet...

10 astuces pour protéger vos enfants en ligne

En plus de l'installation d'un antivirus fiable sur l'ordinateur de votre enfant, veillez à suivre ces conseils de base pour assurer sa sécurité en ligne. Ils seront utiles à long terme pour préserver votre pitchoune des dangers d'internet.

  1. Ayez une conversation avec vos enfants

    Les enfants reçoivent leurs premiers gadgets connectés à internet assez jeunes. Commencez donc à leur parler très tôt. Mettez-les en garde contre les programmes malveillants, les sites web dangereux et les délinquants sexuels. Faites savoir à vos enfants que vous veillez sur eux, parlez-leur avec sincérité et écoutez-les. Après tout, si vous êtes le seul à parler, ce n'est plus une conversation, c'est un sermon. Et personne n'aime les sermons.

  2. Placez votre ordinateur dans une zone commune de la maison

    Il est plus difficile pour les délinquants sexuels et les intimidateurs en ligne de harceler vos enfants si vous pouvez voir ce qu'ils sont en train de faire. Donc, vérifiez bien que vos enfants ne vont pas se coucher avec leurs ordinateurs portables et leurs téléphones. Faites en sorte que la navigation internet se fasse dans les espaces communs (vous avez peur que quelqu'un puisse utiliser votre webcam pour observer votre enfant ? Téléchargez un essai gratuit d'AVG Internet Security sur 30 jours pour protéger vos enfants de l'espionnage par webcam).

  3. Sachez quels sont les autres ordinateurs que vos enfants utilisent

    Vos enfants ont certainement accès à des ordinateurs à l'école ou chez leurs amis. Demandez-leur où ils vont en ligne et parlez aux parents de leurs amis pour savoir comment ils supervisent l'utilisation d'internet de leurs enfants.

  4. Rappelez à vos enfants, « Ne parles pas à des inconnus et ne les rencontres pas » 

    Expliquez-leur clairement que les inconnus en ligne ne sont pas des amis. Rappelez à vos enfants que les gens mentent souvent concernant leur âge et que les prédateurs en ligne prétendent généralement être des enfants. Précisez bien qu'ils ne doivent jamais révéler d'informations personnelles telles que leur nom, adresse, numéro de téléphone, nom de leur école et même le nom de leurs amis. Toutes ces informations peuvent aider un prédateur en ligne à retrouver votre enfant dans la vie réelle. Votre enfant ne doit en aucun cas rencontrer une personne connue en ligne sans votre permission. Si vous acceptez une rencontre, accompagnez votre enfant et organisez la rencontre dans un lieu public.

  5. Faites d'internet un moment convivial

    Vous regardez des films ensemble. Pourquoi ne pas faire de même en naviguant sur internet ? En faire un évènement familial peut-être amusant. Vous en apprendrez plus sur les centres d'intérêts de vos enfants et pourrez les guider vers des sites plus appropriés à leur âge.

  6. Sachez les mots de passe de vos enfants 

    Si votre enfant est très jeune, créez un compte pour lui avec votre nom afin de ne pas exposer le sien, et ainsi vous connaitrez le mot de passe. Mais s'il vous plait, respectez les limites d'âge sur les comptes. Lorsqu'un site vous dit qu'il faut avoir 18 ans pour s'inscrire, alors peut-être que votre enfant devra patienter. Quel que soit votre choix, assurez-vous de connaitre ses mots de passe et prévenez-le que vous vérifierez ses comptes de temps en temps pour vous assurer que tout est correct. (Espionner les comptes de vos enfants sans qu'ils le sachent peut affecter leur confiance en vous.)

  7. Soyez attentif aux changements de comportement chez vos enfants 

    La dissimulation de leurs activités en ligne, le détachement de la famille et d'autres changements de personnalité peuvent être le signe qu'ils sont la cible d'un délinquant sexuel. Gardez donc un œil sur tous les changements de comportement.

  8. Faites attention à tous les cadeaux que reçoivent vos enfants

    Les prédateurs sexuels peuvent envoyer à vos enfants des lettres, des photos ou des cadeaux pour les séduire. Restez vigilant et demandez à vos enfants d'où vient chaque nouveau jouet qu'ils rapportent à la maison.

  9. Vérifiez l'historique de navigation de vos enfants 

    Ouvrez le navigateur de votre enfant et cliquez sur « Historique » pour voir la liste des sites web qu'il a visité. Vérifiez également la corbeille pour voir si des fichiers ont été supprimés. Vous pourriez être surpris.

  10. Établissez des règles et suivez-les

    En tant que parent, votre rôle est de limiter le temps d'écran de vos enfants, d'établir des limites concernant les contenus inappropriés et de vérifier qu'ils les respectent. Alors faites-le. Demandez conseil à votre fournisseur internet concernant les filtres que vous pouvez utiliser pour bloquer les sites à caractère pornographique et violent, ou investissez dans un routeur Wi-Fi avec un contrôle parental.

Vous pensez que votre enfant est devenu la cible d'un prédateur ? Signalez-le.

Si vous soupçonnez que votre enfant est victime d'une agression, appelez la police immédiatement. Ne touchez pas à votre ordinateur, celui-ci peut contenir des preuves pouvant aider à identifier le criminel. Surtout, n'essayez pas de vous en occuper seul. Certains pervers savent comment éviter d’être pris.

Et bien sûr...utilisez toujours un antivirus !

Téléchargez un essai gratuit d'AVG Internet Security sur 30 jours pour protéger vos enfants contre les virus, les logiciels espions et les sites malveillants. Si votre enfant télécharge accidentellement un programme malveillant, nous bloquons automatiquement l'infection avant qu'elle atteigne votre ordinateur.

Mieux encore, AVG Internet Security garde les voyeurs loin de votre maison en empêchant les pirates informatiques d'accéder à la webcam de votre ordinateur. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles en sachant que personne n'espionne votre enfant.

D'essayer Gratuitement Notre AVG Internet Security

 

AVG Internet Security Essayez-le GRATUITEMENT