Les bloqueurs de publicités ont le vent en poupe en ce moment. Conçus pour les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables, les tablettes et les smartphones, ces applications et extensions de navigateur vous offrent le contenu Web que vous recherchez tout en supprimant les publicités intrusives. 

Devriez-vous en utiliser un vous aussi ? Pour vous aider à vous décider, nous allons examiner pour vous leurs avantages et leurs inconvénients. 

Commençons par les avantages :

1. Ils sécurisent votre navigation

Les pirates achètent maintenant de l'espace publicitaire sur certains des sites Web les plus populaires au monde et les chargent de publicités malveillantes qui peuvent nuire gravement à votre ordinateur et à vos données. La façon la plus rapide et la plus facile d'étouffer ces menaces dans l'œuf est d'empêcher les publicités en ligne d'apparaître.

Un bloqueur de publicités vous aidera à supprimer de nombreuses annonces en ligne et à réduire les risques d'attaques malveillantes. Mais les bloqueurs de publicités ne bloquent pas toutes les publicités : en réalité, beaucoup d'entreprises paient cher les développeurs chargés de bloquer les publicités pour que leurs publicités passent sur « liste blanche » (oui Adblock Plus, c'est à toi que nous faisons allusion). Vous devriez donc prendre quelques mesures complémentaires pour vous assurer d'être vraiment protégé.

2. Ils empêchent les serveurs publicitaires de vous suivre

Les serveurs publicitaires ne se contentent pas de diffuser des publicités via votre navigateur, ils aiment aussi garder un œil sur ce que vous faites en ligne et recueillir toutes sortes d'informations personnelles sur vous et vos habitudes qui peuvent ensuite être vendues à des tiers ou utilisées pour vous envoyer des publicités encore plus ciblées. Les bloqueurs de publicités affirment qu'ils empêchent les serveurs publicitaires de vous suivre. 

3. Ils accélèrent le chargement de vos pages

Une fois que votre bloqueur de publicités a arrêté le code d'analyse, le texte et les images qui accompagnent chaque publicité en ligne, votre navigateur peut enfin se concentrer sur le chargement du véritable contenu du site que vous voulez visiter, par exemple, l'article que vous voulez lire ou la vidéo que vous voulez diffuser en continu sans distractions. 

4. Ils prolongent la durée de vie de votre forfait de données mobiles (et vous font économiser de l'argent)

Ce dernier point est particulièrement vrai pour ceux qui aiment bénéficier d'une expérience de navigation mobile sans publicité. Certains tests ont montré que sur les sites d'actualités, plus de la moitié de vos données mobiles sont dévorées par les publicités !  Bien que les résultats varient énormément d'un site à l'autre, une fois que vous retirez les publicités en ligne de l'équation, il reste beaucoup moins de données à télécharger, ce qui peut être une bonne nouvelle pour votre portefeuille si vous avez un forfait de données mobiles minimaliste. 

5. Ils peuvent désencombrer considérablement votre expérience de navigation 

Le principal avantage évident de l'utilisation d'un bloqueur de publicités est qu'il supprime les publicités. Vous obtenez des sites Web plus propres, sans fenêtre contextuelle ennuyeuse ou effets sonores soudains et indésirables... Remplacer toutes les publicités par d'agréables espaces blancs qui facilitent la lecture peut suffire à vous offrir une expérience de navigation radicalement différente. Comme si Marie Kondo avait fait des merveilles sur votre navigateur.

Si nous n'avons que des éloges sur les bloqueurs de publicités jusqu'à ce stade, c'est parce qu'ils sont de façon générale des outils utiles et pertinents. Ils peuvent améliorer considérablement votre navigation. Mais rien n'est parfaitement noir ou blanc ici-bas et les bloqueurs de publicités ont aussi des mauvais côtés.

Passons à présent aux inconvénients :

1. Ils peuvent faire disparaître des fonctionnalités et du contenu importants

Il n'est pas rare d'entendre qu'un bloqueur de publicités a détruit l'expérience utilisateur sur toutes sortes de sites Web, des moteurs de réservation de vols aux sites de shopping en ligne, au point de rendre le site inutilisable. Des paniers d'achat, des applications de messagerie pour contacter le service client et même des pages de produits entières ont été engloutis par des bloqueurs de publicité trop enthousiastes. 

Heureusement, il est facile de contourner ce problème en passant sur « liste blanche » une sélection de sites, c'est-à-dire en les ajoutant à une liste de sites Web sur lesquels le bloqueur de publicités n'interviendra pas. Malheureusement, si vous ne pouvez tout simplement pas voir une fonctionnalité en premier lieu, il se peut que vous ne sachiez même pas qu'elle devrait être là ! Garder un bloqueur de publicités activé implique de faire un compromis entre une session de navigation sans publicités et une session entièrement fonctionnelle.

2. Ils peuvent vendre vos données de navigation à des tiers

Comme nous l'avons vu précédemment, de nombreux bloqueurs d'annonces empêchent les serveurs publicitaires de suivre ce que vous faites en ligne. Le revers de la médaille, c'est que certains bloqueurs de publicités s'occupent eux-mêmes de vous suivre et d'envoyer ou vendre les données à des tiers. C'est la triste vérité. Vous êtes prévenu !

3. Ils sont peut-être la progéniture de Satan, et vous, leur serviteur involontaire.

Bon, d'accord, pas à ce point. Mais les bloqueurs appartiennent à une zone grise d'un point de vue éthique : ils représentent une menace existentielle pour de nombreux médias indépendants dont les revenus dépendent de la publicité en ligne. Même les gros bonnets du paysage médiatique accusent le coup. 

En fin de compte, c'est à vous de trouver le juste milieu entre la protection contre les dangers du Web, le côté irritant de la publicité en ligne et la préservation de la viabilité et la prospérité des médias numériques. Personnellement, je vous recommande d'adopter une politique de « liste blanche » intelligente : assurez-vous de désactiver le bloqueur sur les sites que vous voulez soutenir.