Le vin se bonifie avec l'âge. Mais pas les logiciels. Le facteur le plus négligé des bugs et vulnérabilités informatiques est probablement les programmes obsolètes. Dans une étude mondiale anonyme menée auprès de 100 millions de nos utilisateurs, notre nouvel outil de mise à jour de logiciels intégré à AVG PC TuneUp a montré que 52 % des programmes les plus couramment utilisés ne sont pas à jour. Ce sont vos Chrome, Skype et autres WinRAR : les programmes que nous utilisons et dont nous dépendons au quotidien.

Notre rapport PC 2017 passe toutes les statistiques et tous les résultats de cette étude mondiale au peigne fin, mais pour le moment, concentrons-nous sur les points essentiels de nos recherches sur les programmes obsolètes.

49 programmes en moyenne, la moitié d'entre eux présente un risque potentiel

Malgré l'existence de millions de programmes informatiques, l'utilisateur moyen n'a que 49 programmes installés. Et nombre d'entre eux ne sont pas vraiment des programmes, mais plutôt des outils et technologies, comme Visual Studio Redistributable, Flash ou Java, qui sont nécessaires pour faire fonctionner certains sites ou autres programmes installés.

En tout état de cause, une part énorme de ces applications ne sont pas la dernière version disponible. Cette absence de mise à jour peut sembler relativement peu importante, mais il s'agit de la source de problèmes allant d'un agacement minime à un risque considérable.

  • Incompatibilités : si vous mettez à niveau vers la dernière version de Windows ou si vous optez pour un nouveau PC, il n'est pas garanti que votre ancien logiciel continue de fonctionner correctement. D'autre part, les dernières versions de vos programmes ont probablement été optimisées pour fonctionner avec le matériel le plus récent ou ont été modernisées pour mieux fonctionner avec le matériel plus ancien.
  • Bugs et incidents : aucun produit n'est parfait lors de sa sortie. En raison du nombre inimaginable de variations de matériel informatique et de configurations utilisateur, les bugs et les erreurs sont inévitables. Mais généralement, les développeurs de logiciels travaillent d'arrache-pied pour corriger ces défauts dans des mises à jour ultérieures. Quelle que soit votre frustration causée par un programme, celle-ci a peut-être déjà été résolue dans une mise à jour que vous avez ignorée.
  • Vulnérabilités : les mises à jour constituent le cœur de la sécurité en ligne : elles offrent des correctifs continus aux éventuelles vulnérabilités détectées dans les programmes. Avec des dizaines de milliers d'utilisateurs dans le monde entier et un pourcentage de mise à jour déplorable, il n'est pas surprenant de voir que les pirates ont des programmes tels que Flash ou Java dans leur collimateur. À lui seul, Java présente des centaines de failles potentiellement graves.

Pourquoi tant de programmes ne sont-ils pas mis à jour ?

Il serait facile de rejeter la faute de l'obsolescence des applications sur la fainéantise de la plupart des utilisateurs. Vérifier les mises à jour de chaque programme redéfinit le sens du mot corvée. Mais les développeurs devraient le savoir mieux que quiconque. Les applications les plus obsolètes ont généralement des utilitaires de mise à jour faciles à ignorer, ne vérifient même pas les mises à jour ou ne sont simplement pas mises à jour. 

À l'autre extrémité, on retrouve les applications qui se mettent automatiquement à jour en arrière-plan ou qui vous rappellent constamment qu'une mise à jour est disponible.

Même un taux de mise à jour de 90 % signifie que des millions d'utilisateurs s'exposent à une vulnérabilité.

Nos données provenant de plus de 100 millions d'utilisateurs montrent que le navigateur Safari d'Apple occupe la place de numéro 1 mondial avec 90 % des utilisateurs ayant la dernière version, suivi de près par Google Chrome, qui est maintenu à jour par 88 % de notre échantillon. 

Cependant, lorsque l'échantillon contient 100 millions de personnes, cela signifie que des millions de personnes ont toujours des versions antérieures. Étant donné que Chrome et Safari disposent d'utilitaires de mise à jour intégrés, il est probable que les utilisateurs aient désactivé ces mises à jour, qu'ils les ignorent ou qu'ils travaillent dans un environnement professionnel où les administrateurs empêchent les mises à jour. 

Comment mettre vos programmes à jour ?

Si l'on met de côté les avantages au niveau de la compatibilité et les nouvelles fonctionnalités, les seuls correctifs de sécurité sont suffisamment importants pour ne pas ignorer les mises à jour. Lorsque l'on vous invite à mettre une application à jour, faites-le dès que possible. 

Si l'une de vos applications ne semble pas vous demander de la mettre à jour, essayez de trouver sa section Paramètres, Propriétés, Outils ou Aide et recherchez l'option de mise à jour :

Procéder ainsi régulièrement est agaçant, c'est pourquoi nous avons intégré notre nouvel outil de mise à jour des logiciels dans AVG PC TuneUp

Il prend en charge près de 50 des applications les plus utilisées (et ce nombre augmente), vérifie et met régulièrement ces applications à jour en arrière-plan. Si vous préférez aller sur le terrain, vous pouvez également vérifier manuellement si des mises à jour sont disponibles pour voir les nouveautés de chaque application. 

Si vous l'avez déjà installé, vous devriez bientôt bénéficier de la mise à jour. Si vous ne l'avez pas encore installé, vous pouvez essayer gratuitement AVG PC TuneUp pendant 30 jours dès maintenant.

D'essayer Gratuitement Notre AVG TuneUp