Presque deux ans se sont écoulés depuis notre article « 5 Performance Myths (5 mythes sur le performance) ». Il est donc grand temps que nous en écrivions un nouveau. J'ai fouillé quelques uns des sites Web d'optimisation de Windows les plus douteux et j'ai vérifié leurs conseils d'accélération sur nos machines de test.

N° 1 : désactiver les programmes lancés au démarrage

 Depuis plus de 20 ans, les livres, magazines et sites Web répandent cette antique astuce d'optimisation : Désactivez ces applications qui se lancent au démarrage ! Avec l'avènement du (tristement) célèbre Windows 95, le dossier « Démarrage » a été introduit et a donné aux utilisateurs et (surtout) aux éditeurs de logiciels une manière plus simple de lancer automatiquement les logiciels, réduisant ainsi le temps de démarrage et améliorant les performances.

Donc (roulement de tambour), ce conseil vieux de 20 ans (ce qui est très, très ancien en années informatiques) tient-il la route ? La réponse est : oui ! Désactiver les applications qui se lancent au démarrage est l'une des méthodes les plus efficaces pour accélérer le démarrage. Certaines applications tierces peuvent effectivement ralentir quelque peu les processus. Bien sûr tout dépend de votre système. Mais c'est toujours une bonne chose de jeter un œil à la liste des entrées du registre de démarrage et de se débarrasser de certains des programmes dont vous ne vous servez jamais ou très rarement. Et si la suppression de ces applications n'améliore pas le temps de démarrage, elle réduira au moins le nombre de fenêtres contextuelles qui vous informent d'actions qui ne vous intéressent pas ou dont vous n'avez pas besoin.

plus-vite-qu'avant

Résultats des tests

Après avoir effectué les tests sur nos quatre ordinateurs, notre verdict final : VRAI

N° 2 : programmer une adresse IP statique pour votre PC

Celui-ci provient du temps où la réception d'une adresse IP depuis le routeur causait un ralentissement notable du temps de démarrage, pendant lequel les utilisateurs ne pouvaient exécuter aucune tâche. La solution était de programmer manuellement une adresse IP statique (sur votre PC ou sur votre routeur) pour ne pas recevoir une assignation d'adresse IP automatique.

Lors de mes tests de démarrage, je n'ai constaté absolument aucune amélioration en utilisant une adresse IP fixe sur mon routeur par rapport à une assignation dynamique. Ce résultat vient probablement du fait que les systèmes d'exploitation, les routeurs, les adaptateurs Wi-Fi/Ethernet et les pilotes se sont significativement améliorés depuis que ce conseil a été lancé.

Verdict final : FAUX

N° 3 : mettre la mémoire à niveau

L'ajout de RAM est supposé avoir un effet positif sur le temps de démarrage. Ça semble logique, mais est-ce vrai ? Eh bien, partiellement.

Si vous avez moins de 4 Go de RAM, alors oui, il peut y avoir un certain impact sur le temps de démarrage. Mais si vous avez plus 4 Go, il n'y a littéralement aucun avantage. En voici la preuve : J'ai utilisé Windows Performance Analyzer pour mesurer le temps de démarrage total (de la mise sous tension jusqu'à ce que la dernière information soit chargée) pour Windows 8.1.
J'ai ensuite limité les RAM à 1 Go, 2 Go et 4 Go :

Test du temps de démarrage total

Jusqu'à 4 Go, plus il y a de mémoire disponible, plus le temps de démarrage est rapide. Mais avec 8 Go et 16 Go, la durée est de 17 secondes, comme avec 4 Go, pour l'affichage du bureau sous Windows 7/10 ou l'écran de démarrage sous Windows 8.1. En utilisant Performance Analyzer, l'ensemble de la procédure de démarrage a pris 135 secondes au total pour chaque système.

Verdict final : FAUX pour 4 Go et plus

N° 4 : retarder les services Windows

Windows charge un nombre non négligeable de services pendant le démarrage. Désactiver ces services est censé augmenter sensiblement la vitesse, en particulier lors du démarrage. C'est la raison pour laquelle il existe des centaines de sites « d'optimisation » autoproclamés qui proposent des listes de services que vous pouvez désactiver.

C'est quoi l'idée ? Les services vous ralentissent-ils réellement ? Eh bien les services sont les composants de votre PC qui se chargent des fonctionnalités telles que Windows Updates, la détection des périphériques, l'activation du Bluetooth, et ainsi de suite. Il n'y a qu'une poignée de services qui peuvent être désactivés sans sacrifier des fonctionnalités essentielles. De nombreux sites Web recommandent plutôt de retarder les services Windows en utilisant l'application « services.msc » et en définissant le type de démarrage sur « Automatique (retardé) » pour qu'ils chargent un peu plus tard.

J'en ai fait l'expérience. J'ai tenté de passer 42 services sur mes machines de test de « Automatique » à « Automatique (retardé) ». Windows m'a permis d'en modifier seulement 17 et heureusement il ne m'a pas laissé retarder certains services de système et de sécurité tels que Base Filtering Engine, qui est requis pour le pare-feu Windows.

Erreur 87

Quels sont les résultats ?

Temps de démarrage test total

Rien ! Je m'attendais à ce que les bureaux soient affichés au moins quelques secondes plus tôt, puisque Windows ne chargeait pas tous les services en mémoire en même temps, mais ce n'est pas ce qui s'est passé. Au lieu de cela, Windows Performance Analyzer a indiqué que le temps de démarrage total a augmenté de quatre secondes sur l'une des machines de test et de deux secondes sur l'autre.

Que s'est-il passé ? Windows est si performant lorsqu'il s'agit d'effectuer plusieurs tâches en même temps lors du démarrage que le retardement des services n'a apporté aucun effet positif. Au contraire, le temps de démarrage a même été rallongé.

Verdict final : FAUX

Oubliez les mythes : voici le moyen le plus simple d'accélérer le démarrage

Comme le suggèrent les résultats ci-dessus, vous pouvez ignorer la majorité des conseils « d'optimisation » mystiques. Allez plutôt jeter un œil à nos Conseils et astuces en matière de performances ou procurez-vous AVG PC TuneUp (qui fonctionne réellement) pour améliorer vraiment vos performances.